« juillet 2004 | Accueil | septembre 2004 »

27 août 2004

Deux gadgets pour encombrer votre cuisine

Vu hier au nouveau et (intressant) magasin Lafayette Maison, boulevard Haussmann, ce petit gadget pour amateurs de maki, futomaki, hosomaki, et autres rolls avec une garantie crite que plus jamais vous raterez vos bouches prfres. Cot : 99 euros.

Vous prfrez peut-tre les sushis, la mme firme,Sushi@home, vous propose aussi cet appareil pour aplatir le riz et faire des sushis. Cot : encore 99 euros !

produit coteux, gadget coteux?

P.-S. Aussi disponible au Canada

22 août 2004

Délicieusement chocolatée!

Vendredi, le Capitaine a pris cong� pour souligner ma venue.

Nous sommes all�s nous promener sur les quais pour voir les installations de Paris-Plage et dans le Marais. Nous avons mang� dans un petit resto de la rue Fran�ois Miron un saut� de veau au cari et bu une petite carafe de vin ros� et un caf�. 23,50 euros tout de m�me pour deux mais ce sont les prix de Paris.

La carte des desserts ne m'inspirant pas, le Capitaine me propose de me faire d�couvrir une nouvelle gelateria dans le Marais, mais en passant devant un magasin de la maison Cacao et Chocolat, je d�couvre leurs glaces chocolat�es. J'entre et je demande une boule de glace au chocolat, au miel et au piment de Cayenne d�licieusement �pic�e et une boule de glace au chocolat aux �clats de f�ves de cacao. J'aime bien les deux, mais le Capitaine, toujours aussi conservateur en mati�re culinaire pr�f�re nettement celle aux �clats de f�ves de facture plus classique.

Une averse nous forcera � nous arr�ter sous un porche d'o? je termine ma glace tout en regardant les Parisiens courir se mettre � l'abri pendant que le ciel leur tombe sur la t�te.

P.-S. Pour les plus cuisiniers d'entre vous, il est possible de pr�parer vous propres glaces. Cet article de La Presse vous offre quatre recettes faciles � r�aliser et qui pourront vous servir de base pour exp�rimenter.

P.-S. bis Quelques adresses pour d�guster une bonne glace au chocolat � Montr�al.

Le doux chant des pommes de terre

J'coutais les nouvelles sur Arte lorsque j'entendis un petit sifflement. Un petit oiseau peut-tre? Pourtant, rien la fentre. Je tends nouveau l'oreille. Le chant est continue et semble provenir de la cuisine dont la porte est ferme. Quand le Capitaine cuisine, je suis persona non grata dans les parages.

J'ouvre la porte dlicatement et une bonne odeur des pommes de terre sarladaises vient immdiatement me chatouiller les narines. Je m'approche de la pole et j'entends alors le doux chant des pommes de terre qui grsille dans la graisse de canard et qui me disent : mangez-nous, mangez-nous! J'en prend une subito presto. Un vrai dlice bien aill mais il est dj trop tard car on me chasse la cuisine.

Je dois donc attendre mais maintenant c'est au tour de mon ventre de chanter.

19 août 2004

De nouveau à Paris

Apr�s un petit voyage en avion de six heures 30 me voici de nouveau en France pour 13 jours.

� l'arriv�e, je m'aper�ois que le Capitaine qui doit me trouver trop maigrichon � son go�t, a achet� pleine de choses pour bien m'engraisser : chocolat hypercolorique style noir-pacanes ou lait-pralin�, des morceaux de bananes et d'abricots tremp�s dans le chocolat, un �norme saucisson, des chips et une gel�e aux fruits de la passion tr�s singuli�re.

Le Capitaine au retour du boulot a pr�par� une quiche lorraine avec 4 oeufs, beaucoup de lardons rissol�s, de l'emmenthal � profusion et 300 ml de cr�me fra�che, mais pas de cro�te, car �a fait engraisser... Cr� Capitaine ! Une petite salade et un peu de ros� de Provence compl�t�rent ce repas.

Quant � moi avant son retour, je suis parti apr�s une bonne douche et une petite sieste � la recherche d'une bonne boulangerie pour acheter une baguette tradition.

Les vieilles habitudes reprennent le dessus si vite.

Les viticulteurs français grognent encore...

Le minist�re de la Sant� de la France souhaite lancer une campagne de pr�vention pou les femmes enceintes les informant que l'alcool ou le vin m�me � faible quantit� peut �tre nocif pour leurs b�b�s s'ils sont consomm�s de fa�on r�guli�re.

Toutes les �tudes publi�es reconnaissent que le foetus peut �tre atteint de probl�mes neurologiques d�s deux verres par jour et qu'� un seul peut r�duire son poids sensiblement.

Il n'en fallait pas plus pour mettre les viticulteurs � bout! On ne leur laisse aucun r�pit avec ces campagnes d�nigrant ce produit si bon pour la sant�. Les pauvres... Ils devraient se calmer un peu et r�fl�chir sur ce qu'est le vin et sur ce qu'est une consommation raisonn�e. Alors seulement, on pourra les prendre un peu plus au s�rieux et leur accorder le droit de vanter leurs produits.

De la pub sur le vin oui  Mais � quand une pub intelligente pr�nant le plaisir et une consommation responsable sans l'�quation minettes + vin = SEXE ?

La mod�ration a toujours meilleur go�t !

16 août 2004

Recette d'antan :

Blanc mengier d'un chapon. Cuisez-le en eau jusqu'à qu'il soit bien cuit, et broyez des amandes à grand foison, et du blanc d'un chapon bien broyé, et défaites de vostre bouillon ; passez dans l'étamine, puis mettez bouillir tant qu'il soit bien liant pour tailler, puis versez en une écuelle, puis mettez à frioler [revenir] une demi-douzaine d'amandes pelées, et posez-les sur le bout en la moitié de vostre écuelle, et en l'autre moitié des pépins de pomme de Grenade, et sucrez par-dessus.

tiré de : Viandier de Taillevent (BNF, Ms Français 19791), traduction Bruno Laurioux, Le Moyen Âge à table, Paris, 1989, p. 45.

C'est en boulangeant que l'on devient boulanger!

Un blogueur, auteur, typographe et apprenti-boulanger, ça existe ? J'en connais un seul et il parle de l'un de ses passe-temps favoris par ici.

P.-S. Quant à moi, il faut que je me remette bientôt aux brioches, madeleines, petits pains au chocolat et autres viennoiseries pour que le Capitaine vient s'échouer dans ces parages.

15 août 2004

Cuisine à la moderne

Gloubiboulga de tradition à la bonne franquette, avec ses petits légumes du pays sauce fermière

  1. Ouvrir la boîte métallique sauce fermière en poudre, la délayer dans de l’eau, puis la chauffer;
  2. Jeter au bain-marie l’emballage plastique contenant le gloubiboulga cuisiné sous vide;
  3. Dégeler et réchauffer au micro-ondes les légumes du pays ;
  4. Assembler le tout dans une même assiette.

tiré de : F. Perucca et G. Pouradier, Des poubelles dans nos assiettes, Éditions Michel Lafon, Paris, 1996.

P.-S. La vraie recette du gloubiboulga c'est par ici.

La crème glacée et ses secrets

La fabrication des glaces et des crèmes glacées est une affaire sérieuse. Si sérieuse en fait, que des congrès de scientifiques lui sont dédiés à tous les deux ans. Le dernier a eu lieu à Thessalonique en 2003.

Les principes de base pour produire une bonne crème glacée sont connus mais il reste des toujours des énigmes à résoudre pour comprendre parfaitement ce qui lie les divers ingrédients de cet appareil. Les bases scientifiques de sa fabrication sont exposées dans cet article.

Plus compliqué que l'on ne le pense, non?

14 août 2004

Les Corn Flakes enrichie de Kellogg dangereux pour la santé?

Je savais que la valeur nutritive de beaucoup de céréales pour le petit déjeuner était plutôt faible mais le gouvernement du Danemark franchit un pas supplémentaire en interdisant 18 nouveaux produits de Kellogg's pourtant enrichis de vitamines, dont les fameux Corn Flakes que j'ai mangés si longtemps quand j'étais enfant.

Il semblerait que les doses de nutriments employées pourraient avoir des effets néfastes sur la santé et les organes (foie et reins) des foetus et des jeunes enfants. Kellogg's qui est présent dans 160 pays, n'a émis aucun commentaire sur cette décision et les marchés financiers ont à peine bougé.

Pas assez de vitamines, trop de vitamines... Pas facile de doser quand on part d'un produit comme le maïs qui ne contient pas grand chose à la base. Faudrait peut-être comme certains Européens le pensent n'en donner qu'au bétail.

Pour moi, rien ne vaut un bon bol de gruau !

P.-S. Je sais que peu de gens partagent ce goût mais j'assume.

La première star culinaire de la télé américaine est morte !

La culture culinaire en Amérique du Nord a d'abord été une affaire de femmes.

Au Québec, Jéhane Benoît qui avait étudié la chimie alimentaire à la Sorbonne dans les années '20, enseigna aux Canadiens-Français les premiers rudiments d'une cuisine moderne et mieux adaptée à l'urbanité que celle de nos grand-mères. Elle produisit par exemple six volumes sur la cuisine micro-ondes. La télévision lui servit souvent de médium.Elle est morte en 1985.

Aux États-Unis, , sa cadette, Julia Child, une femme au physique imposant et l'étrange accent qui me faisait sourire lorsque je voyais ses émissions sur PBS, joua un rôle similaire. Elle fit découvrir aux habitants de l'oncle Sam, la cuisine avec un grand C.

Grande amateure de cuisine française, elle fut sans doute sa plus grande ambassadrice à la télé américaine participant à la renommée de chefs comme Jacques Pépin. Elle écrivit plusieurs livres et participa au développement d'une culture et d'institutions culinaires aux USA. Elle vient de mourir à 91 ans. Les pionniers du petit écran s'éteignent les uns après les autres.

Peu d'animateurs actuellement peuvent se vanter de posséder une culture aussi grande et surtout un tel amour de la bonne cuisine à partager. Maman Dion (la mère de Céline) est bien gentille, mais...

08 août 2004

Information sur le bio au Québec

Après un accouchement un peu difficile, le CAAQ a enfin mis au monde son nouveau site web. Il constitue une excellente source d'information sur l'appellation biologique au Québec. Au courant de l'automne, une base de données permettra aux consommateurs de retrouver les producteurs bio de leur région.

07 août 2004

Des armes de destruction massives par la poste?

Le 12 août prochain, la Food and Drug Administration (FDA) mettra en application de nouveaux règlements concernant l'envoi d'aliments aux USA dans le but de lutter contre le bioterrorisme.

Un avis préalable d'expédition doit être demandé pour tout envoi d'aliments ou de boissons (y compris le chewing gum?). La FDA analyse la demande et attribue un numéro de confirmation qui doit être indiqué sur un formulaire de douanes CN22 ou CN23 pour tout envoi comportant de la nourriture.

Les produits alimentaires maison préparés par l'expéditeur sont exemptés, mais on doit déclarer le type de produit et bien attendu remplir une déclaration de douanes.

Les beignes recouverts de sucre en poudre seront-ils toujours admis?

N'entre plus qui et quoi veut au pays de l'Oncle Sam. Et on ne rigole pas!

Çe n'est pas parce que c'est gros que c'est meilleur!

En faisant mes emplettes au IGA du coin, j'ai aperçu dans un coin du rayon fruits et légumes, des petites bananes fort différentes des bananes Dole ou Chiquita installées dans l'allée principale. En les prenant, j'ai tout de suite compris. Les bananes bio étaient enfin arrivées dans la grande distribution. Il était temps !

Ces bananes plus petites que leurs cousines ont une pelure plus foncée que la banane traditionnelle. Leur chair n'est pas blanche et elle semble plus dense. Ces bananes ont un goût beaucoup plus intéressant que celui des bananes que nous fournissent les grandes multinationales américaines.

Elles me rappellent en fait les bananes africaines ou des Antilles. Leur prix est un peu plus élevé, mais, les essayer c'est les adopter.

P.-S. Ces bananes se conservent étrangement aussi bien sur la table qu'au frigo. La variété sans doute...

02 août 2004

Des fraises santé?

Je me suis acheté dernièrement les premières fraises nutraceutiques au monde cultivées sur l'ïle d'Orléans près de Québec.

Il ne s'agit pas d'une fraise transgénique mais bien d'un croisement classique entre deux variétés existantes développés par l'Université Laval.L'Authentique Orléans, marque de commerce déposée, possède une teneur en antioxydants plus élevée (près du double) que les autres cultivars de fraises. On note par exemple la présence importante d'acide ellagique qui protège les cellules du vieillissement et de certains cancers.

Cette teneur plus élevée assure aussi une meilleure conservation sur les tablettes et une meilleure résistance des fraisiers face aux insectes et aux maladies. De couleur rouge clair et très ferme, elle est vendue dans un emballage plastique spécial et porte la mention Fraise Santé nutraceutique et un code à barres spécial. C'est une belle opération marketing. Bravo !

Mais le gros défaut de cette fraise c'est son goût. Ces fraises décrites comme sucrées et parfumés m'ont semblé au contraire bien fades et me rappellent les fraises d'hiver que nous recevons de Californie ou du Mexique. D'autres personnes m'ont fait le même commentaire. Vu leur prix, je ne suis pas tenté d'en racheter.

Santé et bon goût sont-ils mutuellement exclusifs ?

01 août 2004

Le général Tao se retourne-t-il dans sa tombe?

La cuisine chinoise nord-américaine souvent d'inspiration cantonaise a souvent peu à voir avec la vraie cuisine de Canton. Idem pour toutes les autres cuisines régions de l'Empire du Milieu. Le poulet du Général Tao (Tso ?) est un bon exemple.

Ce plat, de petits morceaux de poulet frit servi dans une sauce sirupeuse, est maintenant servi dans tous les restaurants offrant de la cuisine széchouannaise en Amérique du Nord.

Pourtant, il s'agit d'une création récente datant des années '70. Il fut créé, d'après plusieurs, par un chef chinois nommé Peng qui possédait un restaurant à Manhattan. Il est possible que sa recette soit basée sur une recette traditionnelle du Hunan, le hung ton gai. Tout faux donc !

C'est un plat typique de l'époque où la cuisine cantonaise laissa sa place aux cuisines des régions du Szechuan et du Hunan plus audacieuses pour les Américains ou à leur réinterprétation ce qui est sans doute le cas ici.

C'est un plat que j'aime bien et que je commande pour tester un nouveau resto chinois. Mais comme le dit Confucius : « Il n'est jamais facile de distinguer le vrai du faux surtout si le nom donné est des plus honorables. »

P.-S. Question pour les amateurs : où sert-on le meilleur à Montréal?

Pomme de terre OGM : Non aux USA mais oui en Afrique du Sud?

L'Afrique du Sud expérimenterait à six endroits tenus secrets la culture d'une pomme de terre génétiquement modifiée selon le Cape Times.

L'article ne glisse pas mot du type d'OGM concerné par ces tests. S'agit-il de la pomme de terre Bt de Monsanto qui forme un duo inséparable avec son pesticide vedette le Roundup? Ce type de pomme de terre a été rejeté aux USA par McDonald's qui prend la santé de ses clients à coeur depuis quelque temps. S'agit-il de pommes de terre de deuxième génération ayant une teneur en protéines plus élevée, un autre produit conçu expréssément pour sauver le monde de la faim?

Le gouvernement sud-africain est résolument pour ces essais. D'ailleurs, ces essais sont financés par USAID, l' Agence américaine pour le développement international rien de moins. Les craintes des Sud-Américains opposés à l'introduction sont de deux ordres : les problèmes pour l'environnement et la santé humaine ainsi que la dépendance des petits fermiers face aux grandes multinationales détentrices de brevets.

Le gouvernement sud-africain désire commencer la commercialisation de ce produit dès 2007.